Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2007 4 11 /01 /janvier /2007 14:17

Le porte-feuille des usagers occasionnels de la ligne Bondy-Aulnay se révolte.

La mise en service de la ligne de tram-train a été l'occasion d'une révision à la hausse des tarifs payés en tickets pour les trajets depuis ou vers Paris. La tarification antérieure était variable d'une station à l'autre, elle est maintenant identique pour toutes les stations de la ligne.


Tarification actuellement en vigueur affichée à la station "Allée de la Tour"

Voici quelques comparaisons basées sur le prix des carnets de 10 billets à plein tarif.

Trajet de Paris (via Bondy) à Les Coquetiers/Allée de la Tour/Pavillons/Gargan :
ancien prix 21,60 €, nouveau prix 27,05 € !!!

Pour aller de Paris à Le Raincy-Villemomble ou Gagny  le tarif est toujours de 21,60 €.

Pour des trajets sur la ligne du tram-train :

Le tarif actuel est de 10,90 € quel que soit le nombre de stations entre Bondy et Aulnay.

Antérieurement, on payait déjà 10,90 € le carnet pour un trajet de Bondy à Les Coquetiers/Allée de la Tour /Gargan et 11,60 € de Bondy à l'Abbaye/Aulnay, pour ces dernières destinations, le prix a donc un peu baissé.

Des usagers mécontents ont lancé une pétition contre les hausses de tarifs.
Elle peut être signée au café "l'Etincelle"à Villemomble au carrefour de l'avenue Galliéni et du tram-train.


Les anciens tarifs ont été relevés sur le site Transilien qui n'a pas été mis à jour depuis l'ouverture du tram-train T4 !

Toute recherche sur une nouvelle station (Remise à Jorelle, etc.) déclenche un message d'erreur.

Merci Jomi, pour l'info.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

desfarges 10/04/2008 17:36

est-vous sur des tarifs affichés pour le carnet de 10 tickets.j'ai un carnet Pavillon/bois Paris à 27.10 euros  et un autre très récent à 28 euros

Philémon 10/04/2008 19:39


Les tarifs étaient exacts à la date de publication de l'article, depuis, une revalorisation a été effectuée (en juillet 2007).


isabelle 29/03/2007 19:52

je me permet de vous rappeler que si vour prenez le bus et que celui-ci traverse plusieurs zones (comme c'est le cas du t4) vous paierez un prix de ticket a 1€40 que vous fassiez 2 arrêts ou toute la ligne et ce depuis je dirai une dizaine d'année ...le tram c'est juste aligné sur le prix unique tu ticket de bus ...rien de plus inégal qu'avant

Laurent 21/01/2007 20:06

Je suis désolé de ne pas rejoindre le concert de louanges au sujet du tram-train.       
Le tram train c'est d'abord plus de 120 millions d'euros de dépenses soit 8300 ans de salaire moyen d'un français ! Dans le détail : Infrastructures : 54,93 M€ et Matériel roulant : 69,30 M€ . Qui paye ? Nous bien sûr, c'est a dire : État : 12,37 M€ , Région : 24,75 M€ , Conseil général de Seine-Saint-Denis : 4,88 M€ , RFF : 9,76 M€ (dont 3,17 M€ de prêt Région) ,SNCF : 0,96 M€ (prêt Région) , Financement hors CPER : 2,20 M€ etc...Quelle est la valeur ajoutée du tram-train ? Aucune, car ce tram train est en fait un train de banlieue raccourci (la rame est minuscule) qui circule à droite et fait un bruit de cloche au lieu de klaxonner. La voie Bondy/Aulnay est inchangée, les arrêts sont les mêmes. Alors, à quoi cela sert ? Faisons nous l'avocat du diable : Qu'est ce que cela apporte en plus ? - La partie Gargan Aulnay passe à deux voies : En effet, on imagine la portée du changement ; C'est l'artère impériale ! Avec un tel trafic il est certain que cela s'imposait ! On imagine des norias de tram trains bondés déchargeant minute après minute des voyageurs par milliers ! Bien évidemment, une voie suffisait largement voire un évitement ici ou là pour se croiser mais là, deux voies, c'est plus que du confort, c'est du luxe. - Des stations ont été créées : C'est vrai. Remarquons ensemble que plus on crée de stations plus on allonge la durée du parcours. Surtout quant on voit des stations distantes de quelques centaines de mètres. Par exemple un lycée (à Livry) est désormais desservi par un arrêt. Ce nouvel arrêt au lycée est tout proche de la Station de Freinville, laquelle desservait les usines Westinghouse et Kodak, lesquelles ont licencié et fermé depuis belle lurette. Alors quel est l'intérêt d'avoir ces arrêts rapprochés ? Pour permettre aux Mamies d'aller faire leur courses ? Même pas, car la ligne ne permet pas de rapprocher des coins de banlieue isolés à des rues commerçantes ! Sauf si on veut faire ses courses à Gargan tandis qu'on habite Bondy ; Que notre Huchon francillien aille expliquer aux dites Mamies que c'est mieux d'aller chercher son pain à Gargan quand on habite aux coquetiers ! Cela étant posé, on a fait le tour des deux avantages offerts par Le tram-train Bondy-Aulnay : La partie Gargan Aulnay passe à deux voies et des stations ont été créées ; Mettons ces deux points en perspective avec les 120 millions d'euros. Edifiant ! Mais le meilleur reste à venir. Ces dépenses somptuaires en infrastructure et en matériel ne font pas gagner une minute ! Prenons l'indicateur Chaix de 1962 ; on ne pourrait même pas faire un copier coller car on met plus de temps aujourd"hui qu'il y a 40 ans ! Bref, pas une seconde de gagnée avec une infrastructure et un matériel flambant neuf fabriqué par Siemens. Je note en passant que ceci n'a pas déclenché une levée de boucliers bien-pensants comme pour le RER fabriqué par Bombardier, c'est à dire par le site des Ateliers du Nord de la France (ANF) que les industriels français ont bradé naguère à Bombardier. Notons au passage que ces RER seront fabriqués à Valenciennes et que le tram-train est intégralement fabriqué en Allemagne ! Cette parenthèse industrielle étant faite, revenons à la ligne. Pas une seconde de gagnée mais hélas beaucoup de minutes de perdues ! Comment ? Réfléchissons à la logique de la ligne. Celle-ci dessert des morceaux de banlieue pour les relier non pas entre eux puisque la ligne ne traverse que des zones pavillonnaires et résidentielles, mais pour les relier à...Paris. En effet, aujourd'hui comme hier, la ligne Bondy Aulnay sert aux banlieusards à se rendre à leur travail à Paris ou dans une autre banlieue. Et là, pas chance, il faut changer à Bondy et attendre sa correspondance entre 4 et 10 minutes ! C'est dommage, car, avant le tram-train, les trains de banlieue étaient le matin et le soir des directs Paris/Gargan ou Paris/Aulnay. On a donc payé 120 millions d'euros pour avoir le plaisir d'une desserte contraignante qui nous ramène au temps ou toute la ligne était en voie unique avec des trains au compte goutte c'est à dire avant 1911 ! 120 millions pour cent ans de retard ! Tout un programme ! Nous devrons donc nous geler l'hiver et faire les cent pas toute l'année en attendant les correspondances . Bravo ! Ca c'est de l'efficacité ! Maintenant regardons ensemble la partie Est de la Seine saint denis. On distingue des zones de "banlieues nouvelles" construites au début des années 60 et dans le courant des années 70 : Montfermeil, Clichy sous bois, Coubron, Courtry ; Quatre villes que les corbeaux survolent sur le dos pour ne pas voir l'isolement ! Je ne soutiens absolument pas (et loin de là) les situations insurrectionnelles qui ont eu lieu dans ces communes en 2005 ; En effet, du temps (lointain) ou j'avais des copains et copines qui habitaient là bas, c'était propre, calme, civique. Et bizarrement, ça a changé. En revanche, ce qui n'a pas changé, c'est l'isolement de ces communes comme au temps de la Seine et Oise, desservies par des bus en nombre insuffisant aux heures de pointe dans lesquels les gens partent au travail et en reviennent serrés comme nos parents aux lendemains de la libération lorsque la France se reconstruisait. Et comme de juste, ceux que l'on croise le soir et le matin ne sont pas ceux qui brûlent les voitures ! Quelqu'un qui habite au fin fond de Clichy ou de Montfermeil perd 30 minutes pour atteindre la gare du Raincy et ensuite ne met que 17 minutes (!!!) pour atteindre Opéra. Et je ne parle pas des temps d'attente à la gare du Raincy ou les bus attendent que 2 RER arrivent de Paris pour être bien remplis (et bien rentables ) pour partir ! En bref, on a dépensé 120 millions d'euros pour faire passer un train exactement au même endroit qu'avant, pour obliger les clients de la SNCF à subir une correspondance obligatoire à Bondy, tandis que 4 communes mal desservies par des bus lents et bondés sont aussi isolées que dans les années 60 ! Cette situation est désespérante et honteuse. Il est honteux au XXI siècle de traiter des banlieusards comme des français de seconde zone, comme au temps de mon enfance ou l'on disait "la Seine et Oise" avec un peu de mépris quand on habitait dans la Seine ou à Paris. Pourquoi ces 120 millions d'euros n'ont pas servi à désenclaver ces villes isolées ? Les médias, l'establishment, le monde politique se gargarisent avec des projets pour les "quartiers" (j'aime le mot!) tandis que l'on dépense 120 millions d'euros pour rien, pour avoir le plaisir de dire "j'ai enfin mon tram train" comme au XIX siècle les maires rad-soc disaient "j'ai enfin obtenu une gare". Ces gens s'auto-satisfont en développant des projets inutiles avec de l'argent qui ne leur appartient pas (l'argent des autres c'est toujours facile à dépenser) pour se valoriser (Les dirigeants de la région ile de France, quelles pointes ! Quelles épées ! ). Après cela, le premier parti de France est le parti des abstentionnistes, le troisième est le Front National ; des coins de banlieue isolés basculent dans un communautarisme qui flirte avec un racisme latent. On ne va plus dans le mur : on s'y est déjà écrabouillé la tête et on va s'y disloquer le corps.

Antoine fréchin 16/01/2007 16:41

En effet!un tarif unique est pénalisant....pour faire allée de la tour - gargan au tarif plein c'est cher payé au kilomètre....la voiture a encore de beau jours....c'est dommage!

Conseils municipaux

Les comptes-rendus des séances du Conseil municipal sont consultables en cliquant ICI

Chercher Un Article

Albums photos