Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 20:22

UNAAPE-logoRaincy nono donne la parole à Jérôme Bimbenet, président de l'UNAAPE du Raincy, en réponse aux commentaires qui ont mis en cause les associations de parents d'élèves du Raincy, à propos de l'adoption du nouveau règlement de l'accueil périscolaire.

Et si pour changer on parlait sérieusement, c'est incroyable ces réactions !

Bien, quelques détails utiles à tous.

A la réunion de présentation du règlement le 21 mai (à laquelle ce n'est pas Mme Tinier qui a assisté mais une autre personne de la Peep), personne n'a acquiescé et/ou accepté ce nouveau règlement.
Au contraire, les 3 présidents ont posé tous les problèmes qui apparaissaient au fûr et à mesure de la lecture par Mme Plouvier de ce règlement.
Il a ainsi été obtenu dès le jour même un numéro d'urgence pour les garderies du matin non prévues, un assouplissement des règles trop rigides, pour les parents qui ne connaissent pas leur emploi du temps à l'avance, les cas particuliers comme dit la mairie, il y aura un traitement différencié.
En fait, au bout d'un moment, c'était à se demander pourquoi avoir fait un nouveau règlement puisque à chaque question posée il y avait un recul.

Il a été annoncé ce jour là que tous les enfants seraient accueillis, donc pourquoi des priorités au cas où les inscriptions dépasseraient les possibilités de la garderie, ce qui d'après la mairie ne peut arriver.
Donc finalement, les priorités ne servent à rien.

Pour le prépaiement, comme au centre de loisirs, l'explication était de prévoir pour avoir les animateurs ad hoc.
En effet, lorsque 50 enfants sont prévus, il faut disons 5 animateurs (je ne sais pas le chiffre mais c'est un exemple) et si le matin ou le soir il n'y a que 40 enfants, on renvoie un animateur chez lui? Pas de paye ! S'il y en a trop, il faut vite en prendre un dans une autre école.
Il me semble que le prépaiement, aussi désagréable soit-il, peut se comprendre à cause des excès des années passées.
Il semble que certains parents parmi les plus virulents aient bien profité du système.

Les associations de parents sont certes là pour les intérêts des enfants mais pas pour faire une opposition systématique à tout ce qui vient de la mairie.
Il me semble d'ailleurs que jusqu'à maintenant, les parents qui ont eu besoin de leurs services n'ont pas eu à être déçus !
On ne peut pourtant pas dire qu'ils votent en masse !
Critiquer est facile quand on ne s'investit que pour son confort personnel. je pense que nous en saurons plus demain soir après la réunion du maire et des présidents d'associations.
Le maire a reconnu des erreurs et un manque de concertation.

Les associations n'ont pas apprécié d'être mises devant le fait accompli, ce fut une erreur.

Ce que nous souhaitons c'est l'assouplissement du règlement, le traitement différencié des cas particuliers, l'accueil de tous les enfants sans que cela ne mette la sécurité en cause.

Sans doute faut-il construire une autre école!
Sans doute faut-il embaucher plus d'animateurs! Mais cela coûte cher et la commune est pauvre, c'est un constat.

On peut désapprouver les choix de la mairie (et je les désapprouve pour l'éducation de nos enfants) mais il faut admettre que les moyens sont limités.

Nous attendons que la maire mette par écrit tous les aménagements demandés depuis le 21 mai.

C'est à cette condition que nous pourrons sereinement annoncer de bonnes nouvelles aux parents.
Dans le cas contraire, nous serons les premiers à appeler à une mobilisation forte et le maire le sait.

Rien ne sert de manifester sans dialoguer. ...

Si le maire veut annuler ce réglement, ce serait encore mieux bien sûr mais...

Je trouve en tout cas scandaleux que certaines personnes dénigrent les associations de parents sans avoir les informations à la source mais les raincéens sont des gens raisonnables qui sauront faire la différence entre les associations qui travaillent sur le terrain (avec la mairie si possible car c'est dans l'intérêt des enfants, en s'opposant si c'est dans l'intérêt des enfants) et quelques "agités du bocal" !

NDLR : L'expression "agité du bocal" est une citation de Céline à propos de Sartre.

Le règlement a été adopté au conseil municipal du 17 mai, la réunion avec les présidents des 3 associations s'est tenue le 21 mai.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

modestie 14/06/2010 00:03



Quel homme cultivé ce Léniri...et quel donneur de leçon!!!!!!!!!!!!!!!!


En tout cas , c'est pas la modestie qui vous étouffe!!!!


Ah j'oubliais......en parlant d'expression "mariage pluvieux..........."quel humour!


Décidement trop fort!!!!!



Chris 13/06/2010 16:56



Ah si il faut avoir lu Céline pour interpréter les prises de position des présidents d'associations de parent d'élève c'est sur que on est pas rendu comme dirait l'autre... Je comprends mieux les
incompréhensions maintenant ! Quant bien même l'expression ce voulait être une référence littéraire je ne l'a trouve toujours pas très aimable vis à vis des parents qui s'inquiétaient à juste
titre de la situation...


Notez que j'ai bien lu Céline mais je me suis arrêté à Voyage au bout de la nuit...



En tout état de cause vous êtes en bonne compagnie:


http://www.lepost.fr/article/2008/10/09/1284020_nicolas-sarkozy-interpelle-par-un-agite-du-bocal-au-salon-de-l-auto.html



Leniri 13/06/2010 08:49



Petit rappel informatif : "agité du bocal" est une citation passée dans l'histoire de la littérature. C'est ainsi que Louis-Ferdinand Céline nommait Jean-Paul Sartre. Petit clin d'oeil
humoristique et culturel que certains n'ont semble-t-il pas compris. Ah, quand j'entends le mot culture... surtout au Raincy!



Domitille 11/06/2010 11:01



Bonjour,


Pour votre information concernant les chiffres du Raincy :


CHAPITRE III : Publicité des budgets et des comptes
Version en vigueur au 11 juin 2010


Article
L2313-1


Les budgets de la commune restent déposés à la mairie et, le cas échéant, à la mairie annexe où ils sont mis sur place à la disposition du public dans les quinze jours qui suivent leur
adoption ou éventuellement leur notification après règlement par le représentant de l'Etat dans le département.


Le public est avisé de la mise à disposition de ces documents par tout moyen de publicité au choix du maire.


Dans les communes de 3 500 habitants et plus, les documents budgétaires, sans préjudice des dispositions de l'article L. 2343-2, sont assortis en annexe :


1° De données synthétiques sur la situation financière de la commune ;


2° De la liste des concours attribués par la commune sous forme de prestations en nature ou de subventions. Ce document est joint au seul compte administratif ;


3° De la présentation agrégée des résultats afférents au dernier exercice connu du budget principal et des budgets annexes de la commune. Ce document est joint au seul compte administratif ;


4° De la liste des organismes pour lesquels la commune :


a) détient une part du capital ;


b) a garanti un emprunt ;


c) a versé une subvention supérieure à 75 000 euros ou représentant plus de 50 % du produit figurant au compte de résultat de l'organisme.


La liste indique le nom, la raison sociale et la nature juridique de l'organisme ainsi que la nature et le montant de l'engagement financier de la commune ;


5° Supprimé ;


6° D'un tableau retraçant l'encours des emprunts garantis par la commune ainsi que l'échéancier de leur amortissement ;


7° De la liste des délégataires de service public ;


8° Du tableau des acquisitions et cessions immobilières mentionné au c de l'article L. 300-5 du code de l'urbanisme ;


9° D'une annexe retraçant l'ensemble des engagements financiers de la collectivité territoriale ou de l'établissement public résultant des contrats de partenariat prévus à l'article L. 1414-1 ;


10° D'une annexe retraçant la dette liée à la part investissements des contrats de partenariat.


Lorsqu'une décision modificative ou le budget supplémentaire a pour effet de modifier le contenu de l'une des annexes, celle-ci doit être à nouveau produite pour le vote de la décision
modificative ou du budget supplémentaire.


Dans ces mêmes communes de 3 500 habitants et plus, les documents visés au 1° font l'objet d'une insertion dans une publication locale diffusée dans la commune.


Les communes et leurs groupements de 10 000 habitants et plus ayant institué la taxe d'enlèvement des ordures ménagères conformément aux articles 1520, 1609 bis, 1609 quater, 1609 quinquies C, 1609 nonies A ter, 1609 nonies B et 1609
nonies D du code général des impôts et qui assurent au moins la collecte des déchets ménagers retracent dans un état spécial annexé aux documents budgétaires, d'une part, le produit perçu de la
taxe précitée, et d'autre part, les dépenses, directes et indirectes, afférentes à l'exercice de la compétence susmentionnée.


Pour l'ensemble des communes, les documents budgétaires sont assortis d'états portant sur la situation patrimoniale et financière de la collectivité ainsi que sur ses différents
engagements.


 



réaliste 10/06/2010 23:01



.....et si on parlait sérieusement........ de chiffres......... parce que c'est bien commode de dire que "la ville est pauvre" ....oui mais pour quelles raisons?!!!!( voir l 'article "ces
chiffres si difficiles à obtenir"Référence le raincy.nono).


193352 Euros de frais de justice......ça laisse rêveur.....Combien peut on embaucher d'animateurs à ce tarif????


 



liberté-égalité-fraternité-laïcité 10/06/2010 21:55



Alors là Monsieur BIMBENET, en une lettre vous êtes venu confirmer que certains raincynotes, notamment les BISOUNOURS et leur "radio trottoirs"sont vraiment très bien informés...La réunion
clandestine a donc bien lieu ce jeudi soir?


Il est 21h56, Monsieur BIMBENET grâce à votre efficacité, car si on vous suit, grâce à vous les parents n'ont plus de soucis à se faire...Alors ça a donné quoi cette réunion, abrogation ou pas
abrogation???



marie 10/06/2010 18:44



pauvre, pauvre, faudrait peut être pas pousser : je ne sais pas vous mais je paie des impots locaux (très cher d'ailleurs comparés à d'autres communes !!) : avec tout ce que la mairie va
récupérer en taxe foncière et taxe d'habitation avec les programmes immobiliers, il y a peut être moyen d'embaucher quelques atsem, non ? encore faut il en avoir la volonté ....



suzy 10/06/2010 17:29



je ne sais pas si la ville est pauvre, mais en tout cas, si mon enfant est exclu de la garderie du soir, c'est bien moi qui vais le devenir. Je me suis renseignée sur les tarifs en vigueur. Si
j'emploie une nounou pour venir le chercher à la sortie de l'école, le ramener à la maison, et m'attendre jusqu'à 18H, cela me coûtera au bas mot 30€ par jour. Donc par exemple pour ce mois de
juin : 510 € ! Même avec les déductions fiscales, quel foyer pourra supporter cette dépense imprévue ?



Domitille 10/06/2010 12:02



Merci à Jérôme Bimbenet


Il serait intéressant d'avoir la réaction des autres associations de parents d'élèves : la PEEP et la FCPE.


Je persiste à penser que les activités péri-scolaires sont moins bien suivies et défendues que l'école. N'oublions pas que pour les enfants et les parents, ces temps sont très importants et qu'il
importe qu'ils soient le mieux vécus possible.


Y a t-il un tarif différent pour les enfants qui rejoignent la garderie après l'étude (ils n'arrivent jamais avant 18h et apportent eux-même leur goûter) ?Y'a t il une possibilité d'inscription
pour une durée journalière courte à prix réduit - jusque avant 18h ?


Ce serait une bonne initiative pour réduire les encombrements à la sortie de l'école..


pourquoi l'étude serait elle forfaitaire pour le mois, pourquoi ne pas faire demi-tarif pour les enfants qui restent deux jours par semaine ? A condition bien sur que les jours soient fixés
d'avance au trimestre, afin que l'organisation n'en soit pas perturbée.


Sinon comme Chris, j'aurais tout de même tendance à penser qu'il faut certes entendre les arguments de la Mairie, mais qu'il faut toutefois y porter un regard critique et objectif...


Œil, regard critique. Faculté de juger un être, une chose à sa juste valeur en faisant preuve d'objectivité.


★ II. Relatif à un jugement.
☆ 1. Qui met en œuvre la faculté de discerner le vrai ou le bien ; qui suppose l'exercice du jugement intellectuel ou moral. Sens critique, aptitude à analyser et à
porter des jugements de valeur. Esprit critique, tendance à n'admettre aucune proposition sans en avoir vérifié le bien-fondé.


(9e édition du dictionnaire de l'Académie)


 



Chris 10/06/2010 10:03



M Bimbenet,



Merci pour votre réponse publique et soulagé de voir que, comme j'en émettait l'hypothèse, l'information selon laquelle les présidents d'associations avaient acquiescé au règlement pouvait être
erronée.  

Je me permettrais cependant de commenter 2 points de votre texte:

Sur la forme d'abord et en particuliers sur le terme "agité du bocal" qui me parait insultant vis a vis de la majorité des commentateurs sur ce sujet qui sont, je pense, comme moi seulement des
parents qui seraient mis dans une situation extrêmement difficile part ce règlement. Et qui en tout cas pour ma part se déplacent pour voter et pas  par intérêt personnel !

Sur le fond je suis surpris que vous preniez pour argent comptant (si l'on peut dire) et que vous reproduisiez l'excuse préférée de note maire : " la ville est pauvre". Il faut faire avec les
moyens... En effet la ville a en partie les moyens qu'elle se donne. En l'occurrence il y a des possibilités d'avoir plus de moyens et/ou d'arbitrer en faveur des enfants plutôt que d'autres
priorités d'affichages. Je suis assez surpris de voir une association indépendante se couler ainsi dans le moule formaté par notre maire.


Merci encore pour votre travail et pour cette réponse. Un dernier commentaire, vous condamnez les rumeurs et c'est bien normal. Un moyen simple d'éviter la rumeur est de communiquer. Ce que vous
venez de faire. C'est peut-être un peut tard cependant vue l'ampleur que prenait cette histoire et un affichage aux portes des écoles détaillant tout ceci avant aurait été le bienvenu (à moins
que je ne l'ai loupé j'ai pourtant bien regardé).

Merci de nous tenir au courant de la suite !



Conseils municipaux

Les comptes-rendus des séances du Conseil municipal sont consultables en cliquant ICI

Chercher Un Article

Albums photos