Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 23:20

Photo Eric Raoult, le champion des questions à l'Assemblee Nationale - Raincy-NonoLa question posée le 10 novembre au Ministre de la Culture par Eric Raoult fait bien des vagues dans les médias.
Les Raincy-nonautes sont blasés, ils savent apprécier depuis longtemps les belles perles qu'on déniche sur le site de l'assemblée nationale à la rubrique "questions au gouvernement" !

Les Raincy-nonautes savent aussi qu'Eric Raoult considère que la prolixité en cette matière peut tenir lieu de "travaux parlementaires".
Tout le monde ne partage pas cet avis, puisqu'il a été classé parmi les "cancres" de l'Assemblée Nationale caractérisés principalement par leur faible nombre d'interventions en séance.
Dans ce classement Eric Raoult occupe la 85e place.
Vous noterez le peu d'importance accordé aux questions.
Avec ses 611 questions, il devrait être beaucoup mieux placé !
Quelle déception pour lui, qui réclamait un classement des députés !

Sa question concernant Marie NDiaye, prix Goncourt 2009, complète une longue série d'accusations à des manquements au devoir de réserve ou aux obligations de respect.
Visiblement, ces thèmes le préoccupent beaucoup.

Les ministres concernés ne prennent pas toujours la peine de lui répondre, quand ils le font cela suit rarement les attentes de M. Raoult.

Vous constaterez une grande variété parmi les personnes ciblées :


En réalité, l'obligation de réserve s'applique principalement aux fonctionnaires, dans des conditions qui sont précisées dans la réponse à une question posée par un autre député en 2001.

L'obligation de réserve, qui contraint les agents publics à observer une retenue dans l'expression de leurs opinions, notamment politiques, sous peine de s'exposer à une sanction disciplinaire, ne figure pas explicitement dans les lois statutaires relatives à la fonction publique. Il s'agit d'une création jurisprudentielle.

Pour terminer sur une note moins sérieuse rappelons quelques sujets qui agacent Eric Raoult :

Partager cet article

Repost0
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 18:23

Les luttes internes à l'UMP pour les prochaine élections régionales sont vives, l'heure n'est pas encore au vote des électeurs, mais au choix des candidats.

Comme il y a plus de candidats à la candidature que de postes, chacun a sa méthode pour s'imposer !

Eric Raoult joue peut-être ici son avenir politique, lui qui lorgnait sur un poste ministériel doit se contenter de ce qu'on lui demande, comme d'aller jouer les émissaires entre deux candidats aux élections municipales à la Réunion.

Pour ces régionales, dès le départ, il a mal choisi son camp, ayant soutenu activement Roger Karoutchi face à Valérie Pécresse, il doit maintenant accepter de se ranger sous son autorité de tête de file pour la région Ile-de-France.
On ne sait pas quel souvenir elle garde de ses passages récents au Raincy, mais on ne peut pas dire que cet accueil ait été particulièrement courtois !

Le principal enjeu pour Eric Raoult est maintenant d'obtenir la tête de liste pour le département de Seine-Saint-Denis.

Il est en rivalité avec Philippe Dallier, maire de Pavillons-sous-Bois et sénateur.
Ce dernier, de 7 ans son cadet, se montre particulièrement actif au Sénat en tant que rapporteur de l’"Observatoire de la décentralisation", sur les perspectives d’évolutions institutionnelles du Grand Paris.
Il a également fait parler de lui, tout récemment, à propos de la suppression de la taxe professionnelle.

Eric Raoult exploite à fond les grosses ficelles du métier.

Ses récentes déclarations de soutien au président tunisien Ben Ali, ses attaques contre la journaliste du Monde, Florence Baugé, puis l'interpellation de Marie NDiaye prétenduement tenue à un  «devoir de réserve» par son prix Goncourt, font visiblement partie de sa stratégie.

N'en soyons pas dupes...

Partager cet article

Repost0
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 10:00

Dans un article intitulé "Parking Résistance : affichages et tarifs farfelus !", diverses "anomalies" dans les affichages des tarifs du parking avaient été relevées.

Une fois de plus, un effet Raincy-nono s'est produit.

Le Raincy affichage tarifs parking Résistance
Le Raincy parking Résistance
Le Raincy affichage parking Résistance (Vinci)

De jolies petites gommettes sont venues corriger les affichages erronés placés à l'entrée du parking !

Partager cet article

Repost0
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 21:33

Le dossier du stationnement payant au Raincy est loin d'être clos !

Un article relatif aux disfonctionnements des horodateurs de la ville, intitulé "l'arnaque des machines à sous au Raincy" avait valu à son auteur une mise en demeure par courrier recommandé d'Eric Raoult, Maire du Raincy de supprimer certains termes qu'ils considérait comme mensongers et diffamatoires.

Pour clore toute polémique, l'article a donc été réécrit : voir l'article du 14 avril.

A cette date, les dernières vérifications effectuées montraient qu'une partie des horodateurs anciens avait été modifiée et que plusieurs horodateurs affichant encore des anciens tarifs avaient été mis hors service.

Ces constatations étaient plutôt rassurantes.

Toutefois, à cette occasion, des Raincy-nonautes signalèrent que des horodateurs d'un modèle récent retardaient pour certains de plus de 10 minutes, ce qui réduit d'autant la duréee effective de la période de stationnement autorisée par rapport au montant réglé...

L'enquête de Raincy-nono aurait pu s'arrêter là sauf que ...

Le 10 mai, toutes les machines délivrant contre paiement des tickets pour des périodes où le stationnement n'est pas payant n'ont toujours pas été modifiées ou neutralisées, alors que près de 4 mois se sont écoulés depuis le conseil municipal où ce problème a été signalé !!!

C'est vraiment inadmissible !!!

Ce ticket obtenu le dimanche 10 mai à 10h41 dans un horodateur situé allée Victor Hugo en est la preuve.
Le ticket délivré n'est valable que jusqu'au lundi matin à 9h24, alors que le stationnement n'est payant ni le dimanche, ni le lundi...
Si cette machine avait été réglée correctement, le ticket aurait dû être valable jusqu'au mardi matin.

L'affichage figurant sur cet horodateur indique que le stationnement est payant le dimanche matin.
Les automobilistes sont donc induits en erreur et incités à payer un ticket inutile.


M. Raoult, dans son courrier, a écrit : "Il est clair que si une personne paye son stationnement le jour où il est gratuit, l'erreur doit lui être imputée car l'information sur la gratuité est clairement affichée", en l'occurence, cet argument ne tient pas...

Dans le cas où l'information sur la gratuité n'est pas clairement affichée (ou pire comme ici où il est clairement affiché que c'est payant) à qui donc la personne doit-elle imputer l'erreur ?

Partager cet article

Repost0
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 20:33

C'est François Copé qui a remis au goût du jour l'expression "parlement godillot", terme qui désigne usuellement  des députés qui votent en suivant les consignes de leur parti et sans avoir participé en quoi que ce soit aux débats, à part éventuellement quelques apostrophes...

Des internautes, qui ont découvert, à l'occasion des débats qui ont précédé la tentative de vote de la loi Hadopi le comportement très particulier de certains députés dans leurs fonctions à l'Assemblée Nationale, ont décidé d'aider François Copé à détecter les députés godillots.

Si vous voulez en savoir plus sur le sujet, n'hésitez pas à consulter le site très didactique www.deputesgodillots.info.

J'entends d'ici les Raincy-nonautes qui me disent encore "mais en quoi tout ceci concerne le Raincy ?".

J'en viens au sujet de l'article : est-ce qu'il y aurait des conseillers municipaux godillots au Raincy ?

Je ne donnerai pas la réponse, vous pourrez vous faire votre propre opinion au prochain conseil municipal.

Je citerai seulement un exemple troublant mais qui ne doit en rien influencer votre avis : au conseil municipal du 16 janvier dernier, la délibération  n° 2.4 concernant l'approbation du rapport annuel 2007 sur le prix et la qualité du service public d'élimination des déchets.

La note de synthèse remise aux membres du conseil ne comportait aucune mention du prix du service.

Le rapport lui-même, que visiblement un seul conseiller (de l'opposition) avait fait l'effort d'aller consulter aux services techniques, ne donnait pas d'informations particulièrement explicites sur le prix, non plus...

La délibération a été votée à l'unanimité !

Partager cet article

Repost0

Conseils municipaux

Les comptes-rendus des séances du Conseil municipal sont consultables en cliquant ICI

Chercher Un Article

Albums photos