Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 23:20

Photo Eric Raoult, le champion des questions à l'Assemblee Nationale - Raincy-NonoLa question posée le 10 novembre au Ministre de la Culture par Eric Raoult fait bien des vagues dans les médias.
Les Raincy-nonautes sont blasés, ils savent apprécier depuis longtemps les belles perles qu'on déniche sur le site de l'assemblée nationale à la rubrique "questions au gouvernement" !

Les Raincy-nonautes savent aussi qu'Eric Raoult considère que la prolixité en cette matière peut tenir lieu de "travaux parlementaires".
Tout le monde ne partage pas cet avis, puisqu'il a été classé parmi les "cancres" de l'Assemblée Nationale caractérisés principalement par leur faible nombre d'interventions en séance.
Dans ce classement Eric Raoult occupe la 85e place.
Vous noterez le peu d'importance accordé aux questions.
Avec ses 611 questions, il devrait être beaucoup mieux placé !
Quelle déception pour lui, qui réclamait un classement des députés !

Sa question concernant Marie NDiaye, prix Goncourt 2009, complète une longue série d'accusations à des manquements au devoir de réserve ou aux obligations de respect.
Visiblement, ces thèmes le préoccupent beaucoup.

Les ministres concernés ne prennent pas toujours la peine de lui répondre, quand ils le font cela suit rarement les attentes de M. Raoult.

Vous constaterez une grande variété parmi les personnes ciblées :


En réalité, l'obligation de réserve s'applique principalement aux fonctionnaires, dans des conditions qui sont précisées dans la réponse à une question posée par un autre député en 2001.

L'obligation de réserve, qui contraint les agents publics à observer une retenue dans l'expression de leurs opinions, notamment politiques, sous peine de s'exposer à une sanction disciplinaire, ne figure pas explicitement dans les lois statutaires relatives à la fonction publique. Il s'agit d'une création jurisprudentielle.

Pour terminer sur une note moins sérieuse rappelons quelques sujets qui agacent Eric Raoult :

Partager cet article

Repost 0
publié par Philémon - dans Ragots à gogo
commenter cet article

commentaires

Jomi 14/11/2009 18:03


que la volonté de fafoubleu soit faite : 
http://www.raincy-nono.com/article-eric-raoult-le-depute-champion-des-questions-39200619-comments.html#c
ou plus simplement :
 Ecrivains en colère, sans réserve

 


Marie NDiaye persiste et signe. La France de Nicolas Sarkozy lui paraissait "monstrueuse" au mois d'août, avec
son "atmosphère de flicage, de vulgarité...", et elle ne voit aucun changement qui pourrait l'inciter à édulcorer ses propos. Au contraire, affirme-t-elle depuis Berlin, où elle
vit en famille. La réflexion du député (UMP) Eric
Raoult jugeant son discours "insultant" et assignant un "devoir de réserve"
aux titulaires du prix Goncourt ne fait que confirmer le vent mauvais qui lui semblait souffler sur la France et tombe
comme "une illustration brutale" de ce qu'elle exprimait cet été dans une interview aux Inrockuptibles.


Elle reçoit des déluges de soutien et s'amuse des politiques qui, de Martine Aubry au Parti communiste, de François Bayrou à l'UMP, de Daniel Cohn-Bendit à l'ancien ministre de la
culture Jean-Jacques Aillagon, se
fendent tous d'une déclaration fustigeant l'idée de censure. Tout juste admet-elle une certaine déception devant les propos "insignifiants" du ministre de la culture,
Frédéric Mitterrand, qui, refusant
d'arbitrer "entre les propos d'une personne privée qui dit ce qu'elle veut dire et un parlementaire qui
dit ce qu'il a sur le coeur", lui a paru fuir le débat en affirmant, jeudi : "Ça me regarde en tant que citoyen, ça ne me concerne pas en tant que ministre."


En revanche, quel élan de la part de ses confrères écrivains ! La famille Goncourt, qu'elle vient tout juste d'intégrer avec
son roman Trois femmes puissantes (Gallimard), lui manifeste avec chaleur et humour un soutien sans faille. Fidèle à lui-même, Patrick Rambaud, Goncourt 1997, qui tient depuis 2007
la Chronique du règne de Nicolas Ier, dont le troisième volet paraîtra en janvier, jubile
: "Merci, monsieur Raoult, de nous faire le cadeau de ce splendide et grotesque "droit de réserve" des
écrivains ! Droit de réserve rétroactif, qui plus est ! Décidément magnifique ! Voilà qui fera un paragraphe savoureux dans mes prochaines chroniques !"


Moins narquoise, mais presque aussi moqueuse, Françoise Chandernagor, membre du jury qui
vient de distinguer Marie NDiaye, n'oublie pas qu'elle fut énarque et juriste avant d'écrire des romans. Le principe d'un "droit de réserve" des écrivains lui apparaît comme un comble de non-sens
juridique. "Les écrivains ne sont pas des fonctionnaires, le Goncourt ne provient pas des caisses de
l'Etat..." Emanant d'un ancien ministre, l'idée est consternante, dit-elle. Aurait-il osé opposer un
"devoir de réserve à Malraux quand celui-ci partait rejoindre les républicains espagnols ? Ou retrouver de Gaulle
? Dieu que c'est absurde !". Mais l'écrivaine va plus loin, qui croit déceler une tendance, "droite et gauche confondues", à la
censure morale et politique. "Nous sommes à une époque où la vigilance s'impose."


Prix Goncourt 1988, Erik Orsenna fulmine. "Dès qu'un
écrivain obtiendra un prix, il n'aura donc plus le droit de s'exprimer... donc d'être écrivain ! C'est tellement bête que je m'interroge sur les intentions réelles de Raoult. Détourner
l'attention des vraies questions ? Déstabiliser le ministre de la culture ?" Et ce n'est pas le mot
"modération"



fafoubleu 13/11/2009 18:00


Merci Eric pour tout ce tapage médiatique : lorsque je dis que je réside au Raincy et qu'on me damande où c'est, j'explique que c'est la commune dont le maire fait beaucoup de tapages pour pas
grand chose ou plutôt pour se faire remarquer. Et là tout le monde voit où c'est.
Je vous conseille la lecture de la page 3 du Monde datée de demain. Très bien, clair et percutant. On pourrait la mettre en ligne.


Vin0x64 13/11/2009 07:44


Au sujet de des femmes rétives au foot, le ministre non plus ne s'est pas beaucoup mouillé, il aurait pu répondre au contraire que ce comportement était une preuve de l'intelligence supérieure de
la gente féminine d'ignorer purement et simplement ce sport à l'intéret relatif...

Loin de moi l'idée de lancer un troll :)


Philémon 13/11/2009 10:54



Il me semble que les ministres ont autre chose à faire que de répondre à ce type de question...



nicocerise 12/11/2009 22:38


La photo m'a vraiment fait penser à Léo Getz : Lefebvre l'arme fatale et Raoult Léo
Getz. Pour Roger c'est pas à l'UMP qu'il faut faire le casting.


bobig 12/11/2009 18:20


c'est tout simple. Eric raoult est l'ancêtre et le mentor de frederic lefebvre. Ils sont très forts !!


petite abeille 12/11/2009 17:31


franchement, les raincéens et les raincéennes en plus qu'assez d'être stigmatisés par les trop nombreuses prises de positions pour le moins douteuses de leur premier magistrat qui devrait vraiment
tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de l'ouvrir...


malu93 12/11/2009 00:54


Je vous invite à écouter la fin de la rubrique de Didier Porte sur France Inter, au sujet de cette question (http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10907-10.11.2009-ITEMA_20203631-0.mp3)


Philémon 12/11/2009 18:39


Merci malu93, voici le lien cliquable :
media radio france podcast


Noelle 12/11/2009 00:05


gardez-le bien, je pensais que ce genre de spécimen avait disparu depuis la fin des dynosaures


bloggercitoyen 12/11/2009 00:03


On pourra par ailleurs noter que la constitution donne aux professeurs des Universités (et par la jurisprudence, également aux maîtres de conférences) le droit de s'exprimer sans aucun devoir de
réserve sur tout domaine de leur choix. Cette précaution constitutionnelle est une garantie d'une participation non biaisée des intellectuels de notre pays au débat public, y compris sur les
questions politiques.
Encore une fois, E. Raoult prouve son manque total de culture concernant notre contrat républicain et ses précieux équilibres.  Dans ces conditions, on s'interroge quand même sur le processus
qui un jour lui permit d'accéder à la vice-présidence de notre précieuse assemblée...


Conseils municipaux

Les comptes-rendus des séances du Conseil municipal sont consultables en cliquant ICI

Chercher Un Article

Albums photos