Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2008 3 09 /04 /avril /2008 23:00

Le maire Eric Raoult, a annoncé en milieu de Conseil Municipal, selon le principe du Teasing (tant que ça n'est pas le Täser...)

Les attributions des adjoints

 

Sport, culture, vie associative et jeunesse

Isabelle Lopez, premier adjoint, chargée du Sport, de la Culture de la Vie associative et de la Jeunesse

Isabelle Lopez

Finances et Grands Projets

Roger Bodin, 2e adjoint au maire, chargé des Finances et des Grands Projets

Roger Bodin

Sécurité

Denis Thiry, adjoint chargé de la Sécurité

Denis Thiry

Education et Petite Enfance

Photo d'Iris Plouvier adjointe au maire du Raincy

Iris Plouvier

Affaires Sociales

 
Photo de Claire Gizard, adjointe au Maire du Raincy

Claire Gizard

Travaux, Environnement et cadre de vie

 

Pierre-Marie Salle

 

Nomination de 3 délégués :

Chargée des Jumelages  :  Maryse Portal
Chargé de la vie associative :  Paul Ournac
Chargé du Commerce et de l'Artisanat  : Salvatore Fichera

L'urbanisme sera pris en charge directement par Eric Raoult, député-maire du Raincy.

Partager cet article

Repost 0
publié par Domitille - dans Conseil municipal
commenter cet article

commentaires

Arnaud 17/04/2008 18:18

Oui mais est ce une réponse au problème que de mettre ses enfants dans le privé?

liberté 17/04/2008 13:44

À BERNADETTE,
non la mixité sociale n'est pas plus importante dans le privé, mais ce que je veux dire et vous l'avez compris c'est qu'autrefois il était possible pour une grande majorité d'écoliers grâce à l'école de la république de réussir et l'endroit où on était scolarisé importait peu, le revenu des parents également, alors qu'aujourd'hui dans certains établissements de certains quartiers l'école de la République ne permet plus l'ascension sociale du plus grand nombre et que parmi les causes de ce phénomène j'attribue une place importante à l'absence de mixité sociale dans ces quartiers et par voie de conséquence ces établissements...

fafoubleu 17/04/2008 12:50

Entendu sur France inter et pour pimenter le débat : citation de Linda Evangelista : si je n'avais pas été aussi belle (sexy ?) j'aurais été professeur. Elle n'a pas dit si elle aurait choisi le public ou le privé...

bernadette 17/04/2008 09:00

Liberté, je comprends votre point de vue et je pense qu'en effet l'écoute doit y être plus importante....mais il faut aussi savoir se faire entendre, ce n'est jamais aisé public ou privé.Par contre je ne suis absolument pas d'accord quant à la mixité sociale...qu'entendez vous par là ? Le commun des mortels pourrait penser qu'en école privé il y a plus de sectarisme qu'en école publique....je ne trouve pas que Corot soit un "ghetto", ce terme est très fort....à Corot c'est black blanc beur riches moins riches et c'est très bien ainsi.Alors si vous habitez au Raincy vous aurez des raincéens en plus grands nombres dans les écoles c'est logique, alors oui on a la mixité sociale du Raincy, vous iriez à Clichy-Sous -Bois vous auriez la mixité sociale de Clichy-Sous-Bois...c'est cela que vous nommez ghetto...Oui on peut le voir ainsi. Vous voulez donc dire qu'il y a une plus grande mixité sociale dans le privé ??Si la tendance s'inverse, c'est très intéressant de le souligner, en fait on serait plus branchouille ou bobo en laissant ses enfants dans le public....ou très bête....?What else ?J'ai toujours dit que j'étais avant-gardiste!!! Oh...il faut bien que le tempéremment de Bernadette ressorte..c'est sa marque de fabrique...la pirouette.....

fafoubleu 17/04/2008 07:17

Que je trouve stérile ce débat sur la rivalité public/privé ! et surtout très franco-français. Et l'origine de l'histoire remonte à plus de 100 ans !ça me fait penser au débat sur la nécessité ou non de mentionner les origines chrétiennes dans la constitution européenne, d'interdire le port du foulard islamique à l'école. Sur ce dernier point, je suis d'accord, le foulard est à mes yeux une marque de discrimination sexuelle et religieuse que je ne peux accepter.Je me souviens de la visite de cette école en Grande Bretagne (state school= école publique) : il y avait des jeunes filles, drapées dans des grands voiles noirs qui nous souriaient tristement. On appelle ça en Grande Bretagne le "multiculturalisme". On a vu ses dégats récemment. Mais je déplace peut-être le débat.

liberté 16/04/2008 17:44

J'ai choisi de scolariser mes enfants dans le privé dans une école du secteur, parce que j'ai moi-même effectué toute ma scolarité dans le privé d'une part et parce que je considère que le contrôle sur les enseignants et l'écoute des parents, la personnalisation des parcours scolaires sont plus significatifs que dans le public d'autre part, qu'enfin aujourd'hu en Seine-Saint-Denis il est difficile de trouver des établissements publics qui ne soient pas ghétoïsés, j'entends par là qu'en général du fait de la sectorisation la mixité sociale est à l'image de la mixité sociale du quartier dont dépend l'établissement, en outre et c'est important aussi, il n'y a jamais grève ...

bernadette 16/04/2008 09:38

Et bien moi je résiste, j'ai un enfant au collège qui travaille très bien, pour ceux qui sont en difficulté des heures d'aide au travail sont données, les classes sont composées de 20 à 25 élèves contre 38 dans le privé.Alors certains parents sont heureux par ce qu'à la moindre incartade,( dans le privé), ils ont un coup de fil...ce ne sont pas forcément les meilleurs élèves qui s'y trouvent détrompez vous, ce sont souvent des élèves un peu turbulents et pas vraiment bons sur le plan scolaire .(je parle surtout pour une école du secteur)Je ne compte pas sur l'école publique pour apprendre les règles élémentaires de bonne conduite, je compte sur la propre éducation que nous pouvons donner au sein de notre famille.L'école privée sert maintenant de" serrage de boulons "ce que les parents ne font plus, à l'heure de l'externalisation , même l'éducation est externalisée....Mais pour autant, je respecte les personnes qui se dirigent vers le privé, on peut être tenté, on y a peut-être une écoute plus attentive....Les profs absents sont remplacés, ce qui n'est pas toujours le cas dans le public..c'est une vaste question, mais la rélité est bien là, la fuite des élèves vers le privé ne peut qu'être constatée et il y a bien une raison tout de même, en partie celle que j'ai évoqué plus haut mais certainement d'autres.Parents du privé dites nous pourquoi vous confiez l'enseignement de vos enfants à ces écoles ?

Chris 15/04/2008 11:34

fafoubleu, je ne sais pas à qui votre commentaire s'adressait, mais si c'est à moi, je n'ai jamais dit que ce n'était pas normal de rétribuer les enseignants du privé sous contrat. Par contre Mme Plouvier disait que le coût de la scolarisation dans le privé est en grande partie supporté par les parents, ce qui n'est pas vrai. Je rétablissais juste la vérité, seul une minorité du coup est à la charge des parents et la majorité à la charge du contribuable.PS: les enseignants du privé ne passent *pas* le même concours que ceux du public. Ils en passent un équivalent. Mais les deux concours sont séparés.PSS: le débat privé / public ne concerne pas uniquement le Raincy d'ou mon recentrage sur une question plus "concrète" à laquelle je n'ai pas eu de réponse. Mais si vous voulez mon avis sur la question générale, je pense que le système est en train de se tuer lui-même. En effet il subventionne largement le privé alors que celui-ci est entrain de vider l'enseignement public de ces meilleurs élements, créant par la même des fuites supplémentaires vers le privé (cercle vicieux). Lorsque j'étais scolarisé le choix de l'enseignement privé était plus souvent fait par convictions (réligieuse, morales...) que pour fuire l'enseignement public, ce qui faisait que le problème n'était pas "criant", en effet le public acceuillait toujours un nombre important d'élèves issus des "classes favorisés". C'est différent de nos jours malheureusement, si cela continue on se retrouvera avec un système à l'anglaise ou l'enseignement public sera seulement pour les classes défavorisé (à la différence prêt qu'au moins en Angleterre l'état ne paye pas les enseignants du privé ;)). Et merci de ne pas parler de sectarisme, c'est juste un lecture de ce qui arrive à l'enseignement public en ce moment en France et de la concurrence à l'enseignement privé.

Caroline 15/04/2008 09:36

Oui les enseignants du privé (sous contrat) sont payés avec nos impôts et quand les professeurs sont absents ils sont remplacés très rapidement, ce qui n'est pas le cas dans le  public ! Le choix des parents de mettre leurs enfants dans le privé n'est plus le même qu'il y a quelques années. Posons nous plutôt la question POURQUOI ?Est-il normal que les parents soient obligés de payer des cours de soutien (maths, physique....) pour un grand nombre d'élèves du public ? Comment font les parents qui n'ont pas les moyens financiers,  que deviennent les élèves en grandes difficultées scolaires ?Les suppressions de postes ne vont certainement pas arranger les choses. L'Education "Publique" est en DANGER !

fafoubleu 14/04/2008 20:49

Les enseignants ayant choisi d'enseigner dans le privé sous contrat d'association passent les mêmes concours que ceux du public, ils sont assimilés fonctionnaires et il est normal que l'état les rétribue.Je ne veux pas mettre de l'huile sur le feu, mais bon nombre de nos hommes (et femmes poilitiques) ont mis ou mettent leurs enfants dans l'enseignement privé sous contrat. Un bel exemple, Bertrand Delanoë, maire de Paris, ancien petit chanteur à la croix de bois et donc ancien éléève du privé. Ségolène Royal en est une autre. Mais encore une fois, il s'agit d'un faux débat. Maintenant que madame Plouvier ait ses enfants dans le privé et qu'elle soit chargé de l'éducation et la petite enfance est un choix du Maire. Je suppose qu'il y a réfléchi...Et moi qui croyais que le petit père Combes était mort et enterré.Dernier point : je n'ai pas voté pour la liste "aimer Le Raincy", mais le sectarisme me fatigue (grave!).

Conseils municipaux

Les comptes-rendus des séances du Conseil municipal sont consultables en cliquant ICI

Chercher Un Article

Albums photos